Éléments de base pour créer un incubateur de start-up

Les jeunes entreprises innovantes ne sont pas intéressées par des bureaux dans une pépinière. Ce sont les ressources pour accélérer et pour se financer qui intéressent les porteurs de projets.

Matthieu Marquenet, CEO de SoBus explique* clairement l’impact qu’a eu la Station F sur le développement de la start-up après seulement quatre mois(*).

Notre objectif est de devenir le leader de la vente de billets de bus en Europe. Presque simple en apparence, mais évidemment très ambitieux dans un secteur concurrentiel. Alors, comment réussir ce pari quand on est deux jeunes entrepreneurs avec des moyens limités ? C’est là que le label “Station F” nous a aidés.

Bilan chiffré :

  • 500 candidatures pour 3 stages en un mois
  • 18 investisseurs rencontrés (« Comme tout le monde veut voir le nouveau lieu des start-up, nous avons pu faire 16 des 18 rendez-vous à domicile ! »)
  • moins de quatre mois pour sortir le nouveau site : « Sans cet environnement, nous n’aurions jamais pu sortir si rapidement la nouvelle version de notre site. Quelques mois ont suffi pour créer le nouveau design de notre plateforme qui permet d’acheter des billets de bus en 3 clics sur n’importe quelle compagnie.« 
French Tech Central

La Station F est le nouvel incubateur créé à Paris depuis juillet 2017. L’originalité est de regrouper pour la première fois en France tout un système entrepreneurial sous un seul et même toit. C’est devenu l’espace totem de la French Tech à Paris, lieu de rencontre de tous les acteurs de la tech (entrepreneurs, incubateurs, accélérateurs, investisseurs, développeurs, ingénieurs, chercheurs…), français et internationaux, pour s’informer et se rencontrer autour d’une programmation dynamique et novatrice.

L’accélération des jeunes entreprises est basée sur la dynamique de l’écosystème qui est ainsi formé.

Le principe est simple sur le papier : je valorise mon projet en étant sélectionné parmi de nombreux candidats et, en même temps, je bénéficie de la mise en relation avec des contacts très qualifiés et généralement durs à rencontrer (entrepreneurs, experts techniques, etc.).

Bénéfices pour les entrepreneurs

Premier bénéfice pour les entrepreneurs, les principaux services publics sont sur place et leur font gagner du temps : Arcep, Banque de France, BPIFrance, Business France, CCI Paris, Région Ile-de-France, Dirrecte, Douanes, Urssaf, INPI, etc.

Autre atout, 24 programmes d’accompagnement et conseil sont proposés aux start-up à date : Facebook, BNP Paribas, TF1, Edhec BS, HEC, Insead, Vente privée, Havas group, Thalès, Ubisoft…

C’est donc bien l’offre de services (prototype, accès marché, financement) qui constitue le principal élément de l’attractivité de la station F. Et non l’offre de bureaux. Pourtant beaucoup de maîtres d’ouvrages continuent à penser au foncier et non aux services, ces derniers définissant les contraintes du bâtiment (équipements adaptés pour la collaboration, espaces événementiels, tech labs notamment).

D’autres initiatives en province

Vous pourriez en déduire que Paris et Station F sont spécifiques. Ce serait une erreur. Car tous les nouveaux programmes d’accompagnements de start-up ont été mis en place en province bien avant : Airbus à Toulouse, Allianz à Nice, The Camp à Aix-en-Provence.

Toutes ces opérations ont vu le jour en dehors des incubateurs historiques. C’est un signe caractéristique du déplacement de l’attractivité des dispositifs d’accompagnement de la sphère public vers la sphère privée.

Alors si après avoir lu ces lignes vous souhaitez être accompagné dans la création d’un incubateur, vous pouvez consulter notre offre de services et/ou nous contacter pour échanger de vive voix.

 

 

*Ces éléments sont extraits de l’article de Maddyness que vous pourrez lire intégralement ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.